Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Vie du lycée » Divers » Rencontre avec Madame Kolinka, rescapée d’Auschwitz

Rencontre avec Madame Kolinka, rescapée d’Auschwitz

D 22 avril 2018     H 13:35     A     C 0 messages


Pour la sixième année consécutive, les élèves de toutes les 1ères du lycée ont pu écouter le témoignage de Madame Ginette Kolinka, rescapée des camps nazis.

"La rencontre avec Madame Kolinka , un réel apprentissage

La rencontre du 6 avril 2018 avec Madame Kolinka m’a tout d’abord permis de donner une dimension réelle à l’Histoire, de m’en approcher. En effet, cette charmante dame raconte son parcours de jeune fille juive pendant la seconde guerre mondiale, et son témoignage m’a permis de me rappeler que ce qui me semblait irréel car inhumain, n’était que réalité. Et Il est vrai que beaucoup de témoignages écrits transmettent aussi un vécu, mais nous ne pouvons entendre les voix des rescapés dans ces derniers. Et l’écriture, malgré la connaissance de la véracité de l’histoire, peut sembler parfois fictive tellement elle est tranchante. La présence de Mme Kolinka, son dynamisme et sa voix nous rappellent que son histoire n’est pas si lointaine.

Cependant , il est vrai que lors de son discours, Madame Kolinka nous raconte son histoire avec distance, presque sans sentiments. Le fait d’entendre la réalité sans retenue, telle qu’elle a été a un réel impact sur nous et nous fait ressentir certains sentiments, comme l’empathie.

Finalement la rencontre avec Madame Kolinka m’a permis de me rapprocher de l’Histoire car Madame Kolinka nous donne les informations qui lui semblent indispensables à elle, elle ose se confier à nous. Son honnêteté permet de regarder les victimes d’une autre façon. Pendant ces deux heures, nous avons le sentiment qu’un lien d’intimité se forme avec elle à travers des histoires qui paraissent difficiles à raconter, d’autant plus qu’elle ajoute dans son témoignage qu’elle ne parle pas autant de son vécu avec son entourage.
Anaïs

"Il y a peu de temps nous avons eu un immense privilège : nous avons en effet pu rencontrer Madame Ginette Kolinka, une survivante d’un des événements les plus tragiques de l’Histoire. Mme Kolinka a survécu aux camps de concentration nazis, notamment à Auschwitz bien que ce ne soit pas le seul camp dans lequel elle soit passée. Cette femme encore pleine d’humour et d’énergie nous a parlé de son parcours tragique dans les moindre détails. L’une des choses qui m’a le plus étonnée est sa bonne humeur et sa positivité toujours présentes. Mme Kolinka ne s’apitoie pas sur son sort, bien au contraire. Elle nous a aussi expliqué ce qui a été le plus difficile à supporter dans les camps pour elle, cela m’a permis d’avoir une preuve vivante en quelque sorte du sort réservé aux Juifs précédemment dans l’histoire. Lorsque nous lui avons posé quelques questions, elle nous a confié qu’elle-même ne savait pas comment elle faisait pour se souvenir de cette partie de son passé. Pour raconter son histoire elle se sent obligée de fermer les yeux pour mieux se souvenir. Nous lui avons aussi demandé pourquoi elle voulait raconter son histoire à nous, simples élèves et non à sa propre famille ; elle nous a répondu qu’elle ne voulait pas que ses proches aient pitié d’elle. Mais elle veut cependant que nous tirions une leçon de ce qu’elle a subi afin d’éviter dans le futur tout risque de récidive. Elle veut qu’un message de paix soit transmis afin que l’on soit tous égaux. Cette rencontre s’est ensuite terminée par des applaudissements, chose qu’elle n’apprécie pas vraiment."
Soraya

"Madame Kolinka croit ne pas mériter des applaudissements : elle n’est pas une héroïne, dit-elle. Mais elle parcourt plus de trois cents kilomètres pour nous rencontrer, se lève très tôt le matin, tout cela pour nous raconter son cauchemar.
Elle explique son vécu dans les camps de l’horreur, quelques anecdotes, par exemple sa honte quand elle s’est retrouvée nue devant les autres femmes ou aujourd’hui, quand elle "râle" parce que sa serviette est rêche alors que dans le camp, elle n’avait même pas un "bout de chiffon" pour se laver. Elle nous confie ainsi sa vie dans les camps ; nous élèves, nous devenons en quelque sorte ses confidents. Mme Kolinka est une femme très courageuse de se replonger dans ses douloureux souvenirs rien que pour nous : elle mérite un respect énorme, nos remerciements... et nos applaudissements."
Alyzée

"Madame Kolinka est venue au Lycée Pierre de Coubertin pour nous parler de ce qu’elle a vécu. Je pense que si Madame Kolinka prend la peine de se déplacer pour nous, c’est pour tout d’abord nous parler en face, répondre aux questions parfois farfelues et débattre si nécessaire. Je pense aussi que le côté humain lui plaît beaucoup et qu’elle aime discuter avec des personnes beaucoup plus jeunes qu’elle.
C’était une opportunité pour nous de voir cette grande personne : même si comme elle nous l’a dit, elle n’a rien fait d’exceptionnel et n’a pas été une héroïne, elle a le courage de venir devant nous et devant toutes les autres personnes de France pour témoigner."
Marie

"La rencontre avec une survivante des camps est un moment privilégié pour tous les élèves. Cette forme de transmission touche et implique personnellement les élèves. Malgré une certaine solennité et une distance temporelle, les élèves font preuve d’une très grande qualité d’écoute. Ils sont souvent impressionnés ou révoltés.
L’émotion participe donc au travail historique et pédagogique. On privilégie donc le récit d’un ancien déporté juif de France avant de détailler le sort de l’ensemble des Juifs dans la France de Vichy et/ou le camp de Drancy, ou un ancien déporté juif de Pologne pour aborder les ghettos… On peut aussi choisir de focaliser le témoignage sur l’histoire locale, le récit d’un Juste, et/ou le parcours d’un enfant caché dans une ville ou une région particulière. Chaque déporté a une histoire et un vécu différent d’une Histoire souvent racontée de la même manière. Les élèves mettent donc un nom, et un visage sur des victimes de la barbarie nazie ce qui humanise les chiffres et photos vus en cours pour illustrer cette sombre période de l’Histoire."
Flavie

Portfolio

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message