Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Elèves » Post-Bac : Témoignages » Blaise Leclair, bachelier de la promotion 2014, vous raconte Sciences (...)

Blaise Leclair, bachelier de la promotion 2014, vous raconte Sciences Po...

D 15 février 2016     H 21:53     A     C 0 messages


Sciences Po : dix petites lettres qui à en croire beaucoup, inscrites sur votre C.V, vous destineraient à la fonction de ministre si ce n’est celle de président de la république… Mais qu’en est-il vraiment ?

L’Institut d’Études Politiques de Paris s’est profondément transformé ces quinze dernières années, et ne correspond plus à l’école exclusivement tournée vers le pouvoir politique qu’un imaginaire collectif lui prête encore. Les enseignements et débouchés de cette école sont hétéroclites, divers, ouverts. J’écris donc ces quelques lignes pour vous encourager, chers camarades de Coubertin, à préparer son concours d’admission et à profiter du cadre d’enseignement exceptionnel que propose cette institution.

Sciences Po organise sa scolarité en deux temps : le collège universitaire, puis le cycle de master. La première année du CU est un tronc commun à l’ensemble des étudiants, la deuxième année vous donne la possibilité d’approfondir vos cours selon votre préférence en Économie, en Droit ou en Histoire tout en conservant des enseignements généraux. La troisième année se déroule à l’étranger en stage en entreprise ou dans une université partenaire. Les masters ensuite, ( dont vous pouvez trouver la liste sur cette page : http://www.sciencespo.fr/formations/%C3%A9coles-masters ) vous permettent de vous orienter plus précisément sur votre projet professionnel.

Après une scolarité à Coubertin qui laisse un champ d’activités culturelles et sportives riche, intégrer Sciences Po c’est se donner la possibilité de continuer à cultiver ces pratiques tout en suivant une formation exigeante et reconnue.

La première année repose sur l’enseignement fondamental du droit constitutionnel, de l’histoire du XIXè siècle, de l’économie, de la philosophie politique et de la sociologie. Viennent s’y ajouter des cours secondaires d’humanités littéraires et scientifiques à choisir parmi un menu large, ainsi qu’un cours de maths au premier semestre, et deux langues vivantes. Cette première phase permet d’avoir un aperçu des disciplines principales enseignées à Sciences Po, et d’orienter ses choix pour la suite. Pour ma part j’ai particulièrement apprécié ceux d’Économie, dispensés par Etienne Wasmer et Yann Algan, ainsi que celui de philosophie politique de Jean Marie Donegani. Notez que les professeurs qui enseignent les disciplines fondamentales sont des enseignants-chercheurs parmi les meilleurs de leur discipline, et la connaissance pointue de leur domaine devrait accroître bien vite votre curiosité pour la matière, voire susciter une admiration comparable à celle que chacun cultive devant un cours d’histoire de M. Bouin.

En deuxième année les étudiants se spécialisent au choix entre économie, histoire ou droit, tout en continuant de suivre des enseignements généraux. Cela fonctionne « à la carte », chacun compose sa maquette pédagogique. Pour ma part j’ai choisi de me spécialiser en économie, et suis à ce titre un cours d’économétrie ce semestre. J’ai aussi un cours d’histoire constitutionnelle française et un cours « d’histoire et droit des États » - croisement passionnant d’histoire, de philosophie et de droit. Pour plus d’informations sur le contenu pédagogique de cette deuxième année je vous renvoie sur ce lien : http://college.sciences-po.fr/siteparis/deuxieme-annee.

David Foenkinos, Anne Sinclair, Cyril Lignac, Matthieu Chedid, Thomas Piketty, Alain Juppé, Youssoupha, Maïtena Biraben, Robert Badinter, Marc Bonnant, Frédéric Beigbeder, Jean-Louis Debré, Jacques-Antoine Granjon, Jacques Attali, Al-Gore… Il serait trop long d’énumérer la liste des personnalités de tous domaines que j’ai pu écouter voire avec qui j’ai pu discuter depuis mon arrivée rue Saint-Guillaume. En plus de la partie académique que j’exposais, chaque jour à Sciences Po vous aurez la possibilité d’assister à des conférences organisées par des départements de Sciences Po ou des associations d’élèves, qui viendront enrichir votre connaissance ou votre réflexion sur des thèmes variés. Et si vraiment cela ne vous intéresse pas, attardez-vous sur cet aspect comme sur une opportunité unique de collectionner des selfies pris aux côtés de personnalités populaires et reconnues. Pensez à l’accroissement exponentiel du nombre likes déposés sur votre timeline facebook, ou sur votre compte instagram. Accordez-vous cette chance !

Par ailleurs, une singularité de Sciences Po est son internationalisation. L’école a fait le choix d’avoir pour moitié des étudiants étrangers, créant une diversité de cultures et de langues exceptionnelle. Exemple concret : je suis un cours de droit privé international au sein duquel nous sommes quatre français sur 20 étudiants. Les échanges permis par cette ouverture sont réellement exceptionnels, j’insiste sur le terme. Sciences Po vous offre la possibilité d’élargir votre regard sur le monde, que complète d’ailleurs l’offre de langues : je suis par exemple également inscrit depuis cette année à un enseignement intensif d’arabe moderne.

J’espère vous avoir donné envie de préparer le concours d’admission de cette maison par mon court propos, et reste à la disposition de ceux qui souhaiteraient avoir plus d’informations ou de l’aide pour leur préparation.

BL

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message