Le site du lycée Pierre de Coubertin à Calais
Vous êtes ici : Accueil » Vie du lycée » Sports » Quentin, arbitre aux Championnats de France de Football UNSS

Quentin, arbitre aux Championnats de France de Football UNSS

D 12 mars 2011     H 22:17     A MJ Gerbeaux     C 0 messages


Quentin, arbitre aux Championnats de France de football UNSS.

Pour Quentin Lefebvre, élève de première Gest, le football est déjà une longue histoire : il a fait ses débuts à 5 ans à Polincove, puis a joué à Audruicq avant de rejoindre le club de Boulogne où il a évolué en 14 ans nationaux pour jouer maintenant en 17 ans nationaux. En classe de seconde, il était scolarisé au Lycée Giraux Sannier en section sport-études avec Monsieur Jean- Renaud Taubregeas ; Il est arrivé cette année à Coubertin.

Quentin s’est lancé dans l’arbitrage après une première expérience en UNSS.
La formation de jeunes officiels est au cœur des préoccupations de l’UNSS. Des journées de formation à la fois théorique et pratique sont organisées dans toutes les disciplines, certification à la clé, à tous les niveaux de pratique. L’UNSS propose des championnats par équipe dans toutes les activités et chaque équipe, pour être classée, doit présenter un jeune officiel, un arbitre, un chronométreur, un juge à l’arrivée…

Quentin, l’an dernier, est rapidement passé d’arbitre départemental à arbitre académique suite à la notation et au classement qui suivent tous les matchs. Sa bonne prestation au niveau académique lui a valu d’être retenu pour arbitrer, cette année, les championnats inter-académiques qui se sont déroulés à Reims au mois de .Suite à son excellent arbitrage, il a été sélectionné pour officier lors des championnats de France qui se sont déroulés à Bordeaux-Mérignac du 7 au 10 février.

Quentin nous revient enchanté par son séjour en terre bordelaise. Ecoutons- le raconter ce qu’il a vécu. « J’ai arbitré cinq matchs dont deux centre et une touche en demi-finale ». ( entendons deux matchs en tant qu’arbitre central et un comme arbitre de touche) « Ce n’est pas évident, à ce niveau là, à cause de la vitesse de jeu. Il faut être en bonne condition physique. Le plus dur, c’est de rester lucide tout en étant fatigué, il faut prendre des décisions tout en étant en plein effort ». Le jeune arbitre nous parle ensuite de ses sensations lors des différents matchs. « Lors du premier match, au centre, j’étais stressé car on est noté ; on regarde nos défauts. Pour la deuxième rencontre, cela allait mieux car je savais ce qu’il fallait faire ; on nous avait dit ce qui allait et ce qui n’allait pas. En demi-finale, j’ai ressenti la pression- c’est ça qui me donne envie d’arbitrer- j’étais aussi stressé que les joueurs car, comme pour eux, il y avait l’enjeu, la sélection pour les championnats du monde, à Rio au Brésil, cette année. »
Quentin n’a pas été qualifié pour arbitrer la finale, il n’ira pas à Rio…Il n’est pas trop déçu. Il reconnaît que « les deux jeunes retenus sortaient du lot. Venus d’Auxerre et de Rennes, ils ont un horaire aménagé pour suivre une formation en arbitrage ». Il est content. « J’ai appris énormément de choses. Ce fut une super expérience, je ne veux pas m’arrêter là ». Ces paroles sont dites avec une détermination surprenante venant de ce jeune élève doux et réservé. Nul doute que son expérience a forgé son caractère et que Quentin sait ce qu’il veut. Il arbitre aussi en fédération, le samedi après-midi, au niveau du district de Boulogne. L’an prochain, il va passer un examen pour passer en catégorie d’âge supérieure.

Quentin a apprécié la bonne entente entre tous les jeunes officiels. « Il n’y avait pas de compétition entre nous, on s’encourageait mutuellement. L’accueil à Mérignac était parfait, en plus j’ai découvert une nouvelle région. »
Souhaitons à Quentin de porter sa passion au plus haut niveau et de pouvoir continuer à vivre de telles expériences, riches tant sur le plan purement sportif que sur le plan humain.

Portfolio

  • Quentin